17 juillet 2014

A Nicola de Maria


A l’inverse de nombreux artistes contemporains qui privilégient les grands formats ‘plus médiatiques’, le peintre Nicola de Maria affectionne les petits formats en harmonie avec son être profond.
Amoureux de la poésie chinoise ancienne dont nous percevons les traces dans son œuvre picturale, il emprunte des chemins initiatiques pour une invitation au voyage intérieur…

Un rapport à la nature et au temps circonscrit son travail peuplé des paysages de son enfance transfigurés par sa mémoire nostalgique. Ses compositions s’égrènent avec humilité et justesse.

«  Toute la nuit au travail pour construire le règne des fleurs »
est le titre bien évocateur d’une de ses œuvres qui suggère la détermination de sa démarche presque mystique : se retirer dans la nuit pour faire naître l’éclosion des fleurs à travers la blancheur de la toile, mystère d’une apparition que le sentiment illumine.

« Je ne dessine pas un objet mais une essence »
nous dit-il et nous le suivons avec plaisir sur ce chemin de crête.



Pierre Sentenac Le jeu de l'ombre -4ème Couverture




A Nicola de Maria



Dans un siècle de vie trépidante,
agitée,
Nicola de Maria choisit la lenteur,
la nonchalance…
A la route il préfère le chemin
au vacarme la couleur d’un son
à la luxuriance l’art du peu
cette fleur de l’ombre
qui surgit au hasard d’un trait
ou d’une ligne…
Volatile, elle nous surprend
par sa texture
et se déploie dans nos rêves
avec une musique que nous
n’entendions plus.
 
21/06/03

Michèle Serre








P.S:

Ce poème est extrait du livre de:

Michèle Serre
Le Jeu de l'ombre et du chemin
Le Bien-Vivre éditeur

Ce livre d'artiste sur papier Vergé, couverture papier Moulin Laroque
est tiré à 100 exemplaires numérotés
32 poèmes & 1 illustration de Pierre Sentenac
fait et cousu main, peut-être commandé ( mail: pierresentenac@orange.fr )