23 novembre 2012

Deux encres-en-ciel de Pierre Sentenac

Par Laure Dino- Novembre 2012
Encre
"Matière vivante, magique, par la fraîcheur de l'expression..." Pierre Sentenac, ne cherche t-il pas dans l'encre cette alchimique teinture’ au sens de Gaston Bachelard,  l'élixir  du corps lumineux, à l'état de pureté originelle, enfantine. Si la peinture demeure opaque, l'encre peut se résoudre en eau-de-vie, grâce à sa fluidité, son intensité, parfois son indélébilité. Eau teignante, qui absorbe les fibres du buvard, de tous les tissus du peintre, qui baigne alors dans la rêverie, transparente et lumineuse. Il nous dit que tout est d'encre.

Irisation : Bleuissement
Le peintre a le pouvoir de retoucher la réalité, en y apposant des couches de peinture, ou des coups de pinceaux, et il peut décider d'iriser, nacrer, arc en ciel liser’ ce qu'il veut. Ajouter des grains de lumière’, comme Vermeer de Delft, créer sa couleur, certainement plus chargée de lumière, luminescente, fluorescente, le ‘Bleu Sentenac’. Revenir à l'Enfance de l'encre de Chine, des écoliers, jouer à peindre, mais jouer profondément... Et la fragile cabane de l'ermite, des thèmes chinois,   devient la maison du bleu   quand le peintre, renverse l'encrier.
Comme un arc-en-ciel survient d'un coup dans le paysage, ‘Irisation’ semble exécutée d'un trait. En réalité, elle l'est d'un geste. Peindre le geste de peindre, dans son essence profonde, son enfance, lui et sa palette de bleus, s'encrer sur sa toile. Offrir sa main de peintre, l'empreinte de l'amour de l'art, c'est le véritable sceau de l'artiste que l'on imagine à travers sa technique picturale.
La peinture  du ‘rêveur d'écriture’ : un mélange d'essences, un brassage, une mer qui avec des vagues, s'enroule, revient, repart vers le ciel. Une écriture doucement éclatante, à la lisière de l'écriture et de la peinture, comme de l'encre sur soie...



Pierre Sentenac  "Irisation-02/05" Encres/Arche



Voiles :Ombres de l'amour parfait
Bleu et rose. Masculin et féminin. Parfaite harmonie. Egalité karmique. Figure céleste. Une "Ovaline".
Peut-être pure vision, du couple parfait où même l'ombre se dore.
Deux voiles ou plutôt voilages de couleurs, de deux corps évanescents qui se frôlent, se croisent, s'attachent délicatement -sans s'altérer ni se recouvrir- comme des rubans.
Deux encres. Deux auras picturales. Purs esprits coagulés, fixés sur la toile, après un voyage astral, dans  l'au-delà des couleurs.



Pierre Sentenac  "Voiles-12/11" Encres/Arche




Nota Bene: 
Ces 2 encres déjà publiées dans ce blog ont été choisies par Laure Dino pour ce commentaire

7 novembre 2012

Le lieu c’est les sentiments


« Il suffit d’être un épi de blé
pour connaître le sens du vent
dans la prairie.
Mais pour un homme
c’est plus difficile… »

Extrait : Le jeu de l’ombre et du chemin



 Pierre Sentenac  



Le lieu c’est les sentiments’ nous dit Toni Morrison dans son dernier livre : « Home », titre parlant car ce mot suggère avec sobriété la maison qui rassure et protège, à laquelle tout individu aspire.
« ‘Le chez-soi’ pour un Américain est plus qu’un lieu. C’est un état mental une utopie dans laquelle on se sent en sécurité » explique Toni Morrison.
N’est-ce pas un droit fondamental pour tout individu ?

Je ne peux m’empêcher d’évoquer la quête du ‘Petit Prince’ (de St Exupéry) qui cherche un lieu où habiter.
« Chaque jour dit le renard au Petit Prince, tu t’assoieras un peu plus près de moi. »

C’est dans la rencontre que l’humain se découvre, le lieu étant ces nœuds obscurs que l’homme cherche à dénouer au cours de sa vie, un périple que le héros de ‘Home’ assume, déjouant les périls de la clandestinité…
‘Le chez-soi’ est le retour vers l’enfance, vers sa sœur qu’il a toujours protégée et qu’il veut sauver. Mais il s’agit aussi pour lui de se sauver au cours d’un voyage intérieur qui le mène au bilan de son existence.

La fin du livre est inattendue et bouleversante.
Donner à un être humain, inconnu de lui, un tombeau digne, c’est en quelque sorte pour lui se racheter, retrouver son honneur perdu et un chemin de vérité, se délivrer des horreurs de la guerre, des violences subies ou données !

Tout homme est une histoire sacrée.
M.S




Références des livres:

« Home » Toni Morrison,  Christian Bourgois

« Le jeu de l’ombre et du chemin » Michèle Serre éditions : Le Bien-Vivre
Pour commander cet ouvrage contacter l'adresse mail: pierresentenac@orange.fr 
( Livres d’artiste de Collectionfait main, couverture Moulin Laroque, papier moulin ou vergé:
tirages 100 exemplaires numérotés, prix: 19Euros )

Pour toute commande du livre cliquer ci-après sur commande